Intervention de Samia Gamèche au conseil municipal du 19_11_2020 : Ville amie des enfants

M. le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Nous nous réjouissons de la reconduction du partenariat avec l’UNICEF pour l’obtention du titre “Ville amie des enfants”.
C’est une trame intéressante qu’il convient néanmoins à nos yeux d’enrichir en précisant les moyens qu’on se donne pour atteindre les buts qu’on se fixe.
Personne de sensé ne saurait s’opposer à ce qu’on défende le bien-être de chaque enfant et à ce qu’on promeuve l’éducation mais la bonne volonté dans ce domaine doit se traduire par des actions concrètes.

Des dispositifs d’accompagnement à la parentalité tout comme des actions spécifiques pour la protection de l’enfance maltraitée doivent être renforcés. Les agents du secteur éducation devraient bénéficier davantage de temps de préparation pour penser leurs actions.
Le centre de loisirs pourrait être mis en lien de manière plus forte avec les services culturels ainsi qu’avec les associations locales.

Dans le cadre de la lutte contre les discriminations, les aires de jeux doivent être accessibles aux enfants atteints d’handicap.

La charte de l’UNICEF prévoit la consultation des 6-18 ans une fois au cours du mandat. C’est un minimum bien trop bas pour prendre réellement en compte la parole des jeunes. Il faut organiser des consultations bien plus régulières et plus fréquentes.
Pourquoi ne pas remettre en place un conseil municipal des enfants ?
Des moyens doivent être mis à la disposition des jeunesses afin qu’elles expriment leur créativité. Un Conseil Constitutif des jeunesses et une WebTV pourraient être des moyens de diffusion de leurs idées et de leurs propositions.

Aussi, dans la convention des droits de l’enfant, vous y trouverez entre autres, le droit à la santé, le droit aux loisirs, le droit aux jeux…
Lors du précédent conseil municipal, nous vous avons demandé si vous comptiez déployer des agents sanitaires COVID au centre de loisirs ainsi que pendant les temps périscolaires.
Or, nous constatons aujourd’hui, qu’ils n’y sont toujours pas présents.
Apparaîtront-ils les prochains mercredis ? Aux prochaines vacances ?

Et enfin, pour terminer, demain aura lieu la journée mondiale des droits de l’enfant.
A cette occasion, chaque année et durant une semaine, il était programmé de nombreux RDV autour de la question des droits de l’enfant.
Bien conscients que cette année particulière due à la crise sanitaire ne permette pas ces multiples manifestations, nous souhaiterions savoir si des activités en internes ont été prévues ?

Merci